• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 15 octobre 2009

Archive pour 15 octobre 2009

Yehuda-Leyb Cahan, Contes populaires yiddish

Jeudi 15 octobre 2009

C’est fait :

Yehuda-Leyb Cahan, Contes populaires yiddish, traduit du yiddish et présentés par Frédéric R. Garnier, Paris, Imago, 2009, devrait bientôt se trouver dans les librairies, il est déjà sur amazon.fr.

« Dans un village, à côté d’un shtetel, vivait un pauvre Juif avec sa femme et son petit garçon » Ainsi commence la première histoire de cet ensemble de contes collectés auprès de Juifs émigrés d’Europe de l’Est par Yehuda Leyb Cahan, en 1931, à New York. Exclusivement puisés dans la tradition orale – à la différence de ceux publiés jusqu’à ce jour tirés de sources écrites – ces récits ne mettent pas en scène des figures bibliques ou pieuses. Pas d’Élie, ni de Moïse, ni de Salomon venant rappeler les miracles de la religion. Pas de chevalier, ni de prince non plus. Non, ici, le héros est pauvre, modeste cordonnier ou tailleur, et doit faire face à un monde gouverné par de puissants goyim – empereur, seigneur ou évêque – qui lui sont souvent hostiles. Mais son astuce ou sa bravoure lui permettent de triompher des obstacles et d’en être récompensé. Ces récits, simples, souvent teintés d’humour, baignant dans un quotidien typique, font ainsi revivre tout un monde aujourd’hui disparu. Provenant de Lituanie, de Pologne ou d’Ukraine, ils constituent un ensemble émouvant  et unique car, au-delà des horreurs du siècle, la voix de leurs conteurs nous est heureusement parvenue.


Né, en 1881, à Vilnius (Lituanie), grand centre de la culture juive d’alors, Y. L. Cahan s’intéresse, dès l’âge de quinze ans, au folklore de sa communauté et devient vite le meilleur connaisseur de la chanson populaire juive. Installé ensuite à New York, il recueille récits et chansons auprès des Juifs émigrés. Il meurt, en 1937, à New York.

Nos autres publications.